Évolution – Écran de veille

Il y a 200 ans, en 1809, naissait Darwin, dont la théorie sur l’évolution des espèces a révolutionné la biologie. Fruit des observations recueillies lors de son voyage en Amérique du Sud et aux îles Galápagos, il la fait connaître dans son ouvrage L’Origine des espèces, publié en 1859.

L’évolution témoigne de l’unité et de la diversité des formes de vie. En effet, tous les êtres vivants ont une origine commune et ont évolués à partir d’ancêtres communs. C’est l’existence de ressemblances entre les espèces qui suggère leur parenté. Ce sont les mutations (la modification de l’ADN d’un organisme) qui sont responsables des variations biologiques dans une population d’une même espèce [1]. Les espèces qui prospèrent ne sont pas les plus ‘fortes’, ni les plus ‘intelligentes’, mais celles qui s’adaptent le mieux au changement du milieu.

Les petites créatures dans la grande mare de l’écran

screen1

Alors voilà une population à l’écran formée de caractères qui bougent, se reproduisent et meurent. Ensemble, ces organismes évoluent vers une même niche [2]. De mutations en mutations et respectant certains critères, les organismes les plus aptes se rapprochent graduellement de la niche jusqu’à devenir identiques. C’est donc une sélection dans un sens déterminé.

Lorsqu’une mutation parait bénéfique, on observe une augmentation soudaine du nombre de rejetons [exemple], un mécanisme qui fait en sorte que les organismes les plus aptes se trouvent en meilleure position que ceux moins adaptés. Les mutations sont transmissibles aux descendants puisqu’elles sont inscrites dans leur code.

En marge de la reproduction, les organismes meurent à cause de leur age ou par manque de nourriture. Elles peuvent aussi être décimées par une épidémie.  La sélection ‘naturelle’ se poursuit jusqu’à ce que le mot ou la phrase cible désignée soit atteinte [exemple Animation ].

Un peu plus technique

La mutation est de 3 types:

– l’ajout au hasard d’un caractère,
– le remplacement au hasard d’un caractère par un autre,
– le changement de la casse Majuscule/Minuscule.

La couleur nous renseigne sur les liens familiaux après la reproduction.

L’habilité initiale d’un organisme à bien se nourrir est déterminée par le hasard, mais plus l’organisme est adapté plus il est avantagé.

La similarité entre les organismes et la cible est déterminée par la méthode des distances de Levenshtein, une méthode de calcul utilisée entre autres pour l’analyse de l’ADN  [3] [4].

L’objectif est atteint lorsqu’il n’y a plus aucune différence entre l’organisme et sa niche.

Les indices et variables

D’abord les indices qui sont affichés au bas de l’écran et qu’on ne peut changer:

Génération:  le nombre total de générations encourues par nos organismes – de naissance à mortalité.

Fitness: désigne l’adaptation à la niche. L’indice s’accroît avec l’aptitude acquise des organismes. Le point de départ est toujours la lettre ‘a’.

Nourriture à tout temps: désigne la quantité de nourriture disponible à tout moment.

Puis les variables que l’on peut modifier:

Niche: c’est l’objectif à atteindre. Dans le jeu, c’est un mot ou une phrase. Un mot court sera facilement comblé alors qu’une phrase demandera plus de temps, le tout est variable selon la quantité de nourriture disponible et quelques autres facteurs.  Les caractères permis sont les lettres de l’alphabet [a..z] y compris les majuscules [A..Z] et caractères accentués [é,è,à,ê,ü..], et aussi les chiffres [0..9].  Les espaces sont permis (pour former des phrases).  Il est possible de modifier la niche directement à l’écran ou dans les paramètres du logiciel.

Nourriture au début:  la quantité de nourriture disponible dans le réservoir. Un nombre qui varie de 40 à 120, elle est de 80 par défaut. Faites varier cette valeur directement à l’écran ou dans les paramètres du logiciel pour voir comment les organismes se comportent avec une quantité plus ou moins grande de nourriture mise à leur disposition.

Les autres variables sont déjà optimisées  (mises sur fond jaune dans les paramètres du logiciel)  – elles peuvent toutefois être modifiées pour faire des tests sur le dynamisme des populations, se sont:

Dépense énergétique:  la quantité de nourriture utilisée par génération pour se maintenir en vie. Le seuil minimal est 1. Plus la dépense est élevée, moins il y aura d’oranismes capable de se nourrir en même temps.

Reproduction:  la quantité d’énergie (calories!) nécessaire pour la mise bas – unité par enfant.  Une valeur trop élevée nuit à la reproduction et donc à l’évolution.

Taux de mutation:  importance des mutations dans la population. Une valeur de 0,1 (10%) signifie que 10 organismes sur 100 vont muter.

Vieillesse:  passé cet âge l’organisme faiblit, a de la difficulté à se nourrir et meurt. La valeur par défaut est 30.

Il est possible de ramener ces valeurs originelles en appuyant sur le bouton [Valeurs optimales] des paramètres.

Paramètres de l’écran de veille (version 1.1):

parametres3

Le réservoir

Le réservoir occupe tout l’écran avec au bas une barre d’information. On pourrait y voir un bassin d’eau ou tout autre habitat au choix. Il est possible de modifier son apparence en y plaçant un gradient de couleur ou une image à sélectionner sur votre ordinateur (voir propositions de décors à télécharger). La transparence du réservoir est ajustable, une valeur de 255 étant complètement opaque. Ces valeurs, y compris toutes les autres sur la fiche des Paramètres peuvent être conservées dans le registre, elles seront automatiquement rappelées à la prochaine ouverture.

[Téléchargement] L’écran de veille Évolution est constitué d’un seul fichier (Evolution.scr). Télécharger l’archive Evolution.zip et suivre la procédure habituelle pour l’installation des écrans de veille ou voir la méthode d’installation ci-après.

Évolution 1.1Evolution.zip (493 ko)
Choix de la taille du caractère et mutations plus rapides. Mise à jour informelle le 1-03-09 pour ajouter plusieurs caractères oubliés et qui ne sont pas des lettres ou chiffres dont l’espace, & $ # @ + * ! | _ = , : :  »  etc.
Évolution 1.0Evolution.zip (493 ko)
Décors: trois images proposées pour le réservoir – EvoBG.zip

evolutionbg

Cet écran de veille est libre de tout virus ou autre malware. Programmé Delphi 2009, compatible Windows XP ou Vista.

[Installation]

Pour installer un écran de veille sur votre ordinateur, il suffit de suivre la procédure d’installation suivante :

  • 1. « clic droit » sur le fichier téléchargé (Evolution.SCR) – choisir [Installer] au menu contextuel.
  • 2. Pour configurer l’écran de veille, il suffit de cliquer avec le bouton droit de la souris sur le bureau et choisir [Propriétés], ou [Personnalisation] sous Vista.
  • 3. Une fenêtre nommée «Propriétés de Affichage», apparaîtra. Parmi les onglets (ou dans la liste sous Windows vista), choisir [Écran de veille].
  • 4. L’écran de veille téléchargé devrait apparaître dans la liste déroulante de la boîte « Écran de veille ». Sélectionnez-le.  S’il n’apparaît pas dans la liste, c’est qu’il n’est pas installé.
  • Appuyez sur le bouton [Paramètres] pour changer les paramètres  particuliers de l’écran de veille.

Alternativement, vous pouvez placer vous-même le fichier d’écran de veille dans le dossier Windows ou System32. Après il devrait apparaître dans la liste des écrans de veille disponibles, passez ensuite à l’étape 3 plus haut. Une fois lancée, l’écran de veille Évolution se désactive en cliquant sur l’écran avec la souris.

Références:

[1] Darwin ne connaissait pas l’existance de l’ADN.

[2] Principe de la niche écologique.

[3] Michael Gilleland. Levenshtein Distance in Three Flavors.

[4] Francesco Piva et Giovani Principato. RANDNAA random DNA sequence generator.

Autres écrans de veille VolvoxSoft:  LorlogeÉcran de veille Images et Son.

Commentaires

  1. lionel a écrit:

    bonsoir Volvox

    le lien de téléchargement ne fonctionne pas

    merci

  2. Volvox a écrit:

    @lionel, Merci, c’est corrigé.

  3. lionel a écrit:

    tous mes remerciements pour ton travail

    bonne soirée

  4. montagne a écrit:

    Ça vaut la peine de le télécharger. J’ai rien compris côté informatique mais j’ai pu apprécier l’effet de la rencontre.
    Merci

Exprimez vous!

*